X Patientez Un peu de patience, le festival se prépare...

Le contenu de cette page sera bientôt disponible !

FERMER
Présentation


Depuis la dernière édition en 2008 du Festival de Musique et Cinéma d’Auxerre, aucun autre festival d’importance n’a remis à l’honneur le mariage entre musique et cinéma.


Le Festival du Cinéma et Musique de Film de la Baule souhaite s’inscrire dans le prolongement de ce festival et des festivals audacieux et créatifs – notamment autour de l’art musical – plébiscités depuis de nombreuses années par le public Baulois et les amoureux de la Baule, en quête d’instants culturels et artistiques, et leur donner l’occasion d’être à la fois acteurs et spectateurs du rayonnement culturel de cette magnifique ville.


Par une sélection de films inédits et de grands classiques, incluant tous genres de cinéma et à destination de tous publics, le festival vous fera vibrer au diapason de ces deux arts réunis, en compagnie de ceux qui le font naître, le Festival du Cinéma et Musique de Film propose de raconter la magie de la rencontre entre les deux arts avec ceux qui la font naître (réalisateurs, compositeurs…) à travers des rencontres, projections de films, concerts, master-class, ateliers « découverte » et « éducatifs » destinés aux adultes et aux plus jeunes …


Autant d’occasions de faire revivre en musique nos émotions de spectateurs, dans une ambiance familiale à la Baule.


 


 
Musique et Cinéma, une alliance harmonieuse


La musique a toujours été indissociable du cinéma et les réalisateurs y accordent une place croissante. Dans certains films, la musique est même l’élément primordial, voire un personnage en soi. Son rôle se manifeste dès l’écriture du scénario, et parfois même avant !


Cette prééminence peut s’inscrire dans la démarche originale d’un cinéaste, et dans les rapports privilégiés qu’il entretient avec un compositeur. D’ailleurs, les thèmes musicaux de certains films deviennent de véritables succès populaires et des collaborations durables s’installent entre metteur en scène et compositeur qui partagent le même univers, la même sensibilité (Alfred Hitchcock et Bernard Herrmann, Sergio Leone et Ennio Morricone, Steven Spielberg et John Williams, Luc Besson et Eric Serra…).


La fonction expressive de la musique confère un pouvoir émotionnel sur le spectateur, au-delà de son apport esthétique, elle devient utile et participe au récit. Des films muets aux comédies musicales, des romances aux western, de l’accompagnement des films muets aux chansons écrites pour le cinéma et devenues des tubes, il existe autant de rencontres entre musique et cinéma qu’il existe de films.


La Baule et la Musique, une longue histoire


La musique est au cœur de la vie culturelle de la Baule. Preuve en est puisque c’est à La Baule à l’Hermitage Barrière que René Martin, le créateur des Folles Journées de Nantes et Tokyo, a créé en 1986 les Moments Musicaux de l’Hermitage Barrière : le rendez-vous des mélomanes, des meilleurs interprètes et nouveaux talents de la musique classique. Chaque année et depuis 20 ans, le « Festival Musiques à la Baule » et le « Baule Jazz Festival » initié il y a 12 ans, offrent une programmation hors des sentiers battus autour d’artistes de renoms et de jeunes talents.
Les acteurs culturels locaux, le Conservatoire Municipal de Musique et l’Ensemble Orchestrale de la Ville entre autre, témoignent également de cet engouement et rythment les saisons avec de nombreux concerts.


 


 
La Baule et le Cinéma


La Baule a inspiré les cinéastes par la beauté de sa baie, l’âme de sa ville, et son climat familial. Ce fût le cas de Diane Kurys lorsqu’en 1990 elle y tourne le film populaire « La Baule les-pins » avec Nathalie Baye et Richard Berry dans les rôles principaux. La Baule c’est aussi le film « 15 août » dans lequel on retrouve Richard Berry au cœur d’intrigues familiales et amoureuses.

Festival du Film de La Baule
Palmarès 2016

Ibis d’Or du Meilleur film :
« Paterson », de Jim Jarmusch (USA)

Ibis d’Or de la Meilleure Musique de film :
« La Tortue Rouge », musique de Laurent Perez del Mar (France, Belgique, Japon)

Ibis d’Or du Meilleur Scénario :
« Tanna », de Martin Butler et Bentley Dean (Australie, Vanuatu)

Ibis d’Or du Meilleur Acteur :
Adam Driver, pour « Paterson » (USA)

Ibis d’Or de la Meilleure actrice :
Golshifteh Farahani, pour « Paterson » (USA)

Ibis d’Or du Prix du Public - Groupe Barrière :
« Tour de France », de Rachid Djaïdani (France)

Ibis d’Or du Meilleur Court-Métrage – AG2R la Mondiale :
« The Fall of Men », de Yohan Faure

---

Ibis d’Or d’Honneur (pour l’ensemble de sa carrière) :
Lalo Schifrin