X Patientez Un peu de patience, le festival se prépare...

Le contenu de cette page sera bientôt disponible !

FERMER
Jury


Gérard CORBIAU (Président du Jury)


En 1968, il commence sa carrière de réalisateur à la RTBF où il signe plus de cinquante reportages.


À partir de 1980, il réalise des documentaires sur la musique dans le cadre du service Musique-Opéra-Ballet de la RTBF. Il réalise aussi deux contes musicaux.
Son premier film pour le cinéma Le Maître de Musique (1987) est un succès critique et public.
Le film est nommé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Vient ensuite L’Année de l’éveil (1990).


En 1994, il signe Farinelli Il y ressuscite la voix du célèbre castrat Farinelli. Le film est récompensé par le Golden Globe 1995 du meilleur film en langue étrangère et se voit lui aussi nommé à l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.
Le Roi Danse son quatrième film pour le cinéma, sort en 2000, et est d’emblée proposé pour les Césars par trois fois.


En 2003, il réalise pour la télévision Saint Germain ou la Négociation. Le film reçoit le prix de la meilleure adaptation pour la Télévision au Forum Littérature et Cinéma de Monte Carlo 2004.
En 2015 il réalise le film « Waterloo, Au cœur de la bataille » Dans ce film, il nous immerge au cœur de la bataille, grâce à un écran panoramique à 180 degrés, le tout en 4D.


Gérard CORBIAU nous présentera pendant le Festival son magnifique documentaire « Abdel Rahman – El Bacha - Un piano entre Orient et Occident".


Il animera une Master Class.


Pauline LEFEVRE (Jury)


Pauline Lefèvre débute sa carrière à la télévision sur Direct 8, puis sur Canal +. Pendant deux ans elle est la Miss Météo du « Grand Journal » avant de tourner son premier film « Voir la mer », sous la direction de Patrice Leconte. Pour ce rôle aux côtés de Clément Sibony et Nicolas Giraud elle reçoit le « Swann d’or » de la révélation féminine au Festival de Cabourg.
Elle joue ensuite dans la comédie « Mince alors ! » de Charlotte de Turckheim avec Lola Dewaere et Victoria Abril.


En 2014, Pauline est l’une des quatre filles de Johnny Hallyday dans « Salaud, on t’aime » de Claude Lelouch, avec également Sandrine Bonnaire et Eddie Mitchell.
Elle joue la voix française de l’héroïne du film d’animation « Tempête de boulettes géantes 2 : l’île des Miam-nimaux », avec Jonathan Lambert.


Cette année elle a été l’une des héroïnes de « Nos femmes », de et avec Richard Berry, où elle donne la réplique à Thierry Lhermitte et Daniel Auteuil.
Elle a récemment tourné « Le Caïman d’or », film d’aventure d’Alain Maline aux côtés de Rossy de Palma et on la retrouvera prochainement sur scène dans la pièce « L’envers du décor » de Florian Zeller, avec Valérie Bonneton et Daniel Auteuil.

 


Elisa TOVATI (Jury)


Elle commence sa carrière à 15 ans au cinéma où elle est la tête d’affiche, avec Javier Bardem, du film film espagnol de Bigas Luna « Macho » puis elle enchaine dans une quinzaine de films en partageant l’affiche avec Sophia Loren, Philippe Noiret, Mathilde Seigner, Jose Garcia, Jean Dujardin, Nicole Garcia, Gaspard Uliel et tant d’autres.


Mais c’est surtout grâce aux 2 opus de La « vérité Si je Mens » qui ont rassemblé chacun plus de 8 millions de spectateurs, qu’elle va se faire connaître du grand public.


Parallèlement à sa carrière d’actrice, elle développe une carrière de chanteuse qui lui vaut de connaître en 2011 un énorme succès avec son 3ème album « Le syndrome de Peter Pan ». Le tube « Il nous faut » a été le titre le plus diffusé en radio et en télé en 2011. Il s’est classé n°1 des ventes de singles et a connu une longévité exceptionnelle.
En tout ce sont plus de 5 millions de vues de ses clips sur YouTube !
Elisa a aussi été nommée 3 fois aux NRJ Awards 2012 : meilleure chanteuse, meilleure chanson et meilleur duo de l’année. Elle a également fait plus d’une trentaine de shows en France.


Elle est actuellement en préparation d’un 5ème album très attendu dont la sortie est prévue à la rentrée 2016.
Une grande tournée va aussi être mise en place à la fin de l’année avec la création d’un véritable spectacle et elle sera en janvier au Théâtre du Gymnase dans "la fiancée orientale " d Eliette Abecassis.


Eric MICHON (Jury)


Après avoir créé une radio libre (« H2 Ondes ) et le label « Contorsion », à la fin des années 80 il rejoint les services marketing du groupe Polygram et participe aux aventures du label Barclay… de Noir désir, Stephan Eicher & Khaled… Lesquels amène la première collaboration avec le cinéma pour la bande originale du film « 1,2, 3 soleil » de Bertrand Blier et une attirance profonde de devenir ce lien entre le monde de la musique et de l’image.


Puis s’enchaînent les collaborations avec le duo créatif : réalisateur / compositeur, notamment Jean Pierre Jeunet / Yann Tiersen ( pour « Amélie Poulain »), Olivier Assayas / Sonic Youth ( pour « Demon lover » ) et Cédric Klapisch / Loik Dury ( de « Peut être » à « Casse tête chinois » et la série TV, prochainement diffusée sur France 2 et produite par Dominique Besnehard : « 10% » )…


Après avoir dirigé pendant 12 ans les services artistiques et créatifs de BMG publishing, il mène, depuis 8 ans, les destinées d’Universal Music Vision : la structure du groupe Universal music France, pour la musique à l’image (Publicité, cinéma et télévision ).


Edouard Montoute (Jury)


Attiré par la comédie très jeune, il est admis en Classe libre au Cours Florent et apparaît pour la première fois à l’écran en 1990 dans "Jean Galmot, aventurier". Il décroche ensuite des premiers rôles grâce à une nouvelle génération de cinéastes dont Olivier Assayas, qui le fait tourner dans "Paris s’éveille", Xavier Durringer dans "J’irai au paradis car l’enfer est ici", ou encore Mathieu Kassovitz pour "La Haine."


Il accède à la popularité en jouant dans la série footballistique "Goal" dès 1992 puis dans les quatre films de la saga à succès "Taxi".


Figurant au casting de "Port Djema" (Ours d’argent au Festival de Berlin en 1997), Edouard Montoute balade sa "cool attitude" et sa bonhomie dans de nombreux "films de bande" comme "La Voie est libre" de Stephane Clavier (1998), "Nos amis les flics" de Bob Swaim (2004) et "Avant qu’il ne soit trop tard" de Laurent Dussaux (id.). Plus généralement, il est à l’affiche de plusieurs comédies chorales, dont "Les Gens en maillot de bain ne sont pas (forcément) superficiels" d’Eric Assous (2001) et "Fracassés" de Franck Llopis (2008).


Incarnant le fourbe Egyptien Nexusis dans "Astérix et Obélix : mission Cléopâtre", énorme succès de l’année 2002, il se montre également à l’aise dans un registre plus sombre avec des films comme "Femme Fatale" de Brian De Palma (2002), "La Sirène rouge" d’Olivier Mégaton (id.) et "Dédales" de René Manzor (2003).


On a pu le voir au cinéma aussi dans "Enfermés dehors" d’Albert Dupontel (2006) et dans deux autres gros succès : "La Première étoile" (2009) et "Les Petits mouchoirs" de Guillaume Canet (2010). En 2012, il est dans "30° Couleur" de Lucien Jean-Baptiste qu’il retrouve en 2015 pour le film "Dieu Merci", après avoir tourné "Night Fare" de Julien Seri.


On l’a beaucoup vu aussi à la télévision notamment dans des séries à succès comme "David Nolande", "Flics" ou "Les Toquées".

Crédit Photo : Mika Cotellon
 
Festival du Film de La Baule
Palmarès 2016

Ibis d’Or du Meilleur film :
« Paterson », de Jim Jarmusch (USA)

Ibis d’Or de la Meilleure Musique de film :
« La Tortue Rouge », musique de Laurent Perez del Mar (France, Belgique, Japon)

Ibis d’Or du Meilleur Scénario :
« Tanna », de Martin Butler et Bentley Dean (Australie, Vanuatu)

Ibis d’Or du Meilleur Acteur :
Adam Driver, pour « Paterson » (USA)

Ibis d’Or de la Meilleure actrice :
Golshifteh Farahani, pour « Paterson » (USA)

Ibis d’Or du Prix du Public - Groupe Barrière :
« Tour de France », de Rachid Djaïdani (France)

Ibis d’Or du Meilleur Court-Métrage – AG2R la Mondiale :
« The Fall of Men », de Yohan Faure

---

Ibis d’Or d’Honneur (pour l’ensemble de sa carrière) :
Lalo Schifrin